La loi du béton

 A l'heure d'une prise de conscience écologique, la majorité des communes languedociennes  laisse encore les promoteurs et la spéculation immobilière façonner leur territoire.

En une génération, l’emprise urbaine a triplé, sans se soucier de la préservation des paysages et coteaux,  sans maîtrise qualitative de l'urbanisation des villages.

Sans prendre la mesure  des conséquences environnementales ,écologiques, économiques de cette artificialisation des sols .

 

 

_DSC2685
30032019-DSC04125